jan14

Fumer ou ne pas fumer dans les casinos: c’est ça la question!

Selon une étude récente, réalisée aux Etats-Unis par Purdue University, les clients et les travailleurs des casinos d’Indiana respirent un air 14 fois plus enfumé que l’air de l’extérieur. Comme le législateur américain envisage de revoir la loi pour un milieu de travail sans fumée, les résultats de cette étude ne pourront que difficilement être contrariés par une reconsidération de la part des autorités.

La vérité est que, depuis le lancement du projet de loi, les casinos, les bars et les clubs privés ont fait beaucoup de lobby contre cette loi, expliquant qu’elle porterait atteinte à leur affaire, mais également aux droits de leurs clients.

Mais les promoteurs du projet de loi ont rétorqué que cette étude et d’autres sur la fumée passive montraient que les employés méritent de la protection. Et, tandis que les officiels cherchent des solutions en ce sens, les bénéficiaires de la loi ne partagent tous le même avis. Si les uns pensent premièrement à leur santé, d’autres sont plus réticents, se préoccupant plutôt de leur emploi et donc, de l’attrait exercé par l’établissement où ils travaillent.

Karena Walter, employée au casino depuis longtemps, est pour la loi. Elle a refusé de nommer son employeur, mais a avoué qu’elle développe une pneumonie deux fois par an. Son médecin lui dit qu’elle a les poumons de quelqu’un qui aurait fumé depuis 20 ans. Mais elle n’a jamais fumé. « Je ne crois pas que je doive choisir entre mon travail et ma santé », a déclaré Walter, qui a pris la parole lors d’une conférence de presse à propos de l’étude.

Les opérateurs de l’industrie déclarent ouvertement qu’ils veulent s’assurer que la loi interdisant la fumée à tout milieu de travail, exclut les casinos. « Bannir » les fumeurs des casinos pourrait avoir un impact économique important, avertit Mike Smith, président de l’Association des Casinos d’Indiana. De plus, dit-il, « quand on choisit de travailler dans un casino, on connaît le type d’environnement dans lequel on entre ». Les scientifiques et les assistants de Purdue University ont essayé de déterminer ce « type d’environnement ». Et, à l’aide d’un petit dispositif, ils ont évalué la qualité de l’air dans 11 casinos d’Indiana.

En moyenne, les casinos de l’Indiana ont des niveaux de pollution de l’air intérieur d’environ 159 microgrammes par mètre cube, loin au-dessus du maximum recommandé par l’Agence de Protection de l’Environnement.

Sept des 11 casinos ont des zones non-fumeurs, mais ils ne comptent pas trop pour la réduction de l’exposition à la fumée, a déclaré Neil Zimmerman, le professeur qui a dirigé l’étude.

Les experts en santé publique affirment que la fumée secondaire peut augmenter le risque d’AVC de 50% et accroître les chances d’une mort subite d’origine cardiaque, de cancer du poumon et d’autres maladies.


No Responses to “Fumer ou ne pas fumer dans les casinos: c’est ça la question!”

You can leave a response, or trackback from your own site.


Leave a Reply

Nouveaux articles

Categories Populaires