sept22

Le projet de loi sur l’ouverture du marché de jeux en ligne restera inchangé

Le gouvernement français ne recule point quant aux exigences qu’il impose dans la nouvelle législation sur les jeux en ligne. Preuve en est l’annonce faite par Sébastien Proto, directeur du cabinet du ministre du Budget Eric Woerth. Le 22 septembre, celui-ci a fait savoir que la volonté du législateur resterait inchangée.

« Les jeux de hasard pur, les jeux de loterie resteront sous monopole », a tranché l’officiel dans le cadre d’une table ronde dédiée à la présentation du projet.

La proposition faite par Georges Tranchant, président du groupe de casinos éponyme, d’accorder aux casinotiers le droit exclusif sur certains jeux de casino, n’a pas été prise en compte. Les autorités jugent que l’ouverture devrait établir le cadre adéquat pour la concurrence et que tous les opérateurs devront concurrencer sur pied d’égalité. Seule la décision de garder les monopoles ne semble pas convenir à cette théorie.

L’offre illégale sera le principal ennemi des autorités chargées de la régulation du secteur. Les dirigeants sont décidés de faire obstacle aux opérateurs de casino en ligne illégaux par tous les moyens. « Dans certains cas, il faudra aller jusqu’au blocage des sites », avertit Sébastien Proto. « Mais l’impossibilité de faire de la publicité et l’interdiction des comparateurs de cotes devraient suffire à assécher l’offre illégale », assure-t-il. Les autorités comptent aussi sur les opérateurs autorisés pour dénoncer les offres illégales. En fin de compte, ce serait leur intérêt de surveiller et de déférer la concurrence déloyale.


No Responses to “Le projet de loi sur l’ouverture du marché de jeux en ligne restera inchangé”

You can leave a response, or trackback from your own site.


Leave a Reply

Nouveaux articles

Categories Populaires